Giornata di studi «Une Muse parfaicte»: poésie et science à la Renaissance

Speaker:  Vari relatori
  Wednesday, December 14, 2022 at 9:30 AM Aula C, Palazzo ex Economia

La Journée d’études « Une muse parfaicte » : poésie et science à la Renaissance est organisée par le Département des Langues et des Littérature étrangères de l’Université de Vérone et par le Gruppo di studio sul Cinquecento francese dans le cadre du projet RiBa – Digital Pléiade.

La journée, « Une muse parfaicte » : poésie et science à la Renaissance, vise à explorer la poésie scientifique des XVIe et début XVIIe siècles à la recherche des indices du changement épistémologique en train de se faire à la période concernée. Axée principalement sur les poètes scientifiques de l’époque, à partir des poètes de la Pléiade et de sa constellation comme Belleau, Tyard, Ronsard, Peletier du Mans, Grévin, Baïf, Le Fèvre de La Boderie, jusqu’aux poètes du début du XVIIe siècle comme Du Bartas, de Gamon, de Nuysement, du Monin, la journée fera appel à l’histoire des idées, à l’histoire du livre, à l’édition de textes et aux humanités numériques, dans une perspective fortement interdisciplinaire. Les travaux visent un public varié, constitué non seulement des spécialistes issus du domaine littéraire, mais aussi des lecteurs intéressés à la manière dont se construit le dialogue entre la littérature et la science à l’un des moments-clés de l’histoire des idées européennes. Pionnier de ces études fut Albert-Marie Schmidt qui, dans La Poésie scientifique au XVIe siècle (1938), adopta ce syntagme pour désigner un ensemble de poètes de la Renaissance visant à véhiculer des savoirs, mais chez lesquels l’écriture poétique s’inscrit dans un mouvement plus complexe de réécriture et relève d’une poésie qui n’est pas tant la reproduction au miroir d’un monde, mais la lecture d’une vaste bibliothèque, dont l’exploitation passe par des procédés comme la lecture choisie et le réagencement. Il ne s’agit pas en effet de simple mise en forme, en vers, d’un mode merveilleux, mais d’une véritable recréation de ce perpetuum mobile qui régit le monde, comme Michel Jeanneret l’écrit, « intuitions de la philosophie naturelle ; elle montre que l’imaginaire cosmique et la géologie, les spéculations sur la biologie et la physique trouvent dans le principe de transformations et mutations de la matière et la dynamique de la création un modèle explicatif quasi universel ». S’il est vrai que cette définition de poésie scientifique a été souvent mise en discussion et que les critiques ont préféré souvent d’autres expressions, poésie philosophique, poésie didascalique, poésie encyclopédique, poésie cosmologique, poésie des savoirs, poésie de la connaissance, poésie de la nature, il reste que cette définition est selon nous incontournable et permet de mieux cerner l’identité de ce courant poétique marqué par la contiguïté voire l’hybridation de la poésie et des sciences et notamment de suggérer l’intérêt  interdisciplinaire de son étude.

La journée d’études aura lieu dans la salle C, Ex Palazzo di Economia, Università degli studi di Verona Via dell’Artigliere 19, VERONA.

L’événement se déroulera en présentiel et en visioconférence. Pour toute information et pour obtenir le lien Zoom, mailto: rosanna.gorris@univr.it ou valeria.averoldi@univr.it

Title Format  (Language, Size, Publication date)
Locandina  pdfpdf (it, 448 KB, 25/11/22)

Programme Director
Rosanna Gorris

Publication date
November 25, 2022